23 février 1999 : Avalanche meutrière à Galtür

Je rentre tout juste de la traversée de la Silvretta, un massif alpin à cheval entre l’Autriche et la Suisse. Il y a 8 jours nous avons débarqué à la Pension Belvédère de Galtür, un petit village niché au fond de la vallée de Paznaun, à la frontière entre le Tyrol et le Vorarlberg. Après les températures estivales de ces derniers jours, il ne reste plus guère de neige sur les sommets environnants et si les stations de ski de la vallée sont encore ouvertes, c’est essentiellement grâce aux nombreux canons à neige qui permettent de maintenir les pistes qui s’étirent tels de longs rubans blancs au milieu de pentes d’herbe.

La Pension du Belvédère à Galtür
La Pension du Belvédère à Galtür
Cette année, pas de risque d'avalanche...
Cette année, pas de risque d’avalanche…

En voyant cela, on a bien de mal à s’imaginer le drame qui s’est déroulé ici pendant l’hiver 1999, lorsqu’une avalanche d’une taille exceptionnelle s’est abattue sur Galtür, faisant 31 morts et de nombreux blessés.

Depuis le village a été entièrement reconstruit et pour éviter qu’une telle catastrophe se produise à nouveau, Galtür s’est dotée d’un immense mur, long de 345 mètres et d’une hauteur de 19 mètres pour se protéger. L’originalité de ce mur est qu’il abrite l’Alpinarium, un bâtiment qui est à la fois un musée, un centre pour séminaires, une salle d’escalade et un Internet café !

L'église de Galtür et son petit cimetière
L’église de Galtür et son petit cimetière
De belles croix en fer forgé
De belles croix en fer forgé

De retour chez moi, j’ai eu envie d’en savoir un peu plus au sujet de l’avalanche de 1999 et j’ai donc fait quelques recherches sur Internet (merci Google !). Cela m’a permis de retrouver que le mois de février 1999 avait été particulièrement meurtrier puisque le 9 février l’avalanche de Montroc faisait 12 morts dans la vallée de Chamonix, 11 jours plus tard il y avait à nouveau 12 victimes lors de l’avalanche d’Evolène dans le Val d’Hérens et enfin, le 23 février, d’énormes avalanches faisaient respectivement 31 et 8 morts dans les villages de Galtür et de Valzür, tous deux situés dans la vallée de Paznaun.

Mes recherches m’ont permis de découvrir ce film documentaire du National Geographic Channel. C’est un peu long (45 minutes) et en anglais, mais il montre très précisément ce qui s’est passé à Galtür ce jour là et surtout explique le déroulement de l’enquête qui s’en est suivie et les circonstances exceptionnelles qui ont abouti à cette avalanche d’une ampleur hors du commun. Pour ceux qui s’intéressent à ce sujet, je vous conseille vivement de prendre le temps de regarder cette vidéo, même si la première partie fait un peu penser à un film catastrophe américain… mais la suite qui reconstitue le travail des enquêteurs est vraiment très bien !

Edit 04.06.2012 : la vidéo a malheureusement été supprimée du site et n’est plus disponible sur Internet.

Pour les non-anglophones, voici un petit résumé des évènements climatiques qui se sont enchaînés en janvier/février 1999 :

  • 26 janvier : début d’une période de 4 jours d’importantes chutes de neige (il tombe plus de 3.5 mètres de neige)
  • 29 janvier au 4 février : période de redoux. La température moyenne passe de -20°C à 4°C
  • 5 février : brusque refroidissement qui a pour conséquence une meilleure adhérence des cristaux de neige entre eux
  • 5 février au 23 février : chutes de neige quasi en continue pendant 19 jours avec, certains jours, des rafales de vent à plus de 110km/h
  • 23 février à 15h59 : une masse de neige estimée à 170’000 tonnes se détache du sommet du Grieskopf. La zone de fracture mesure jusqu’à 4.5 mètres). Les experts estiment également que l’avalanche s’est chargée de 20’000 tonnes de neige supplémentaire en dévalant les pentes jusqu’au village.

Et pour ceux qui ne sont pas passionnés par les drames de montagne, je vous donne rendez-vous dans un prochain billet pour partager avec vous ma semaine de ski autrichienne… sans avalanche, rassurez-vous.

Laisser un commentaire