Arête N de la Pierra Menta… au Nokia 6300

La Pierra Menta n’est pas un sommet très élevé puisqu’il ne culmine qu’à 2714 mètres. Mais lorsqu’on se rend au Lac de Rosenlend, ce monolithe en forme de grosse molaire, bien visible au sud-est du lac attire automatiquement l’oeil du grimpeur.

Lac de Roselend et la Pierra Menta
Lac de Roselend et la Pierra Menta

De plus, une belle légende entoure cette montagne et l’on raconte que c’est le géant Gargantua qui, traversant les Alpes pour aller voir l’Italie, s’est trouvé bloqué au niveau des Aravis. Là, il découvre la chaîne du Mont Blanc qui lui barre l’accès au pays convoité (même un géant ne peut pas enjamber facilement le point culminant des Alpes). De rage, il donne alors un coup de pied dans la montagne sur laquelle il était perchée et en détache ainsi morceau qui va se planter plusieurs dizaines de kilomètres plus loin. Voici donc l’origine du col des Aravis et de la Pierra Menta…

La Pierra Menta offre plusieurs voies pour atteindre son sommet, mais nous optons pour la classique arête N, considérée comme la voie normale. Une voie pas très longue (7 longueurs), d’un niveau 5b qui me convient tout à fait. Le plus long est l’approche depuis le parking de Treicol où il faut compter un peu plus de deux heures pour effectuer les 900 m de dénivelé et gagner le col Nord, point de départ de la voie.

Pendant la montée, je sors mon appareil pour faire quelques photos et constate avec horreur que celui-ci ne fonctionne plus. Ce n’est pas un problème d’accus, mais je n’ai pas d’image sur l’écran LCD. Je tente quelques prises à l’aide du viseur, mais j’ai des doutes. Je fait un dernier test: une photo à 80 ISOs et f/8 puis une autre à 400 ISOs et f/2.8. Résultat: la vitesse de l’obturateur dans les deux cas est de 1″. Plus de doute, y’a un blême… probablement un problème d’obturateur voire même carrément le capteur. Je range donc l’appareil au fond du sac en rageant à l’idée de ne pas avoir d’images de cette journée.

Une solution me sera donnée un peu plus tard par les membres d’une autre cordée que nous retrouvons au pied de la voie. En se préparant, ils s’amusent à se photographier avec leur téléphone. Je réalise soudain que j’ai mon Nokia dans le sac et que ça sera toujours mieux que rien. Je rigole en me disant que je n’ai pas encore assimilé le fait que mon téléphone portable me permet de faire beaucoup d’autres choses que simplement téléphoner ou envoyer des SMS. Me voici donc rassurée sur le fait que ce billet de mon blog sera tout de même illustré de quelques images, même si celles-ci sont d’une piètre qualité !

Nous commençons l’escalade et je profite d’un relais confortable pour faire un premier essai. J’avoue que c’est la première fois que j’utilise mon téléphone pour prendre une photo! Voici donc la vue sur le Lac de Roselend depuis la voie. Au centre, on devine le parking de Treicol.

Lac de Roselend depuis la Pierra Menta
Lac de Roselend depuis la Pierra Menta

Le rocher est une sorte de conglomérat de roches appelé poudingue. C’est assez surprenant, mais très adhérent. Les deux premières longueurs ne sont pas difficiles mais un peu éprouvantes car il fait encore assez froid et je ne sens pas bien mes doigts. Nous passons ensuite au soleil et cela devient un vrai plaisir.

Départ de L4 en 5b
Départ de L4 en 5b

Vers midi, nous arrivons au sommet d’oû on profite d’une très belle vue à 360°.

La vue du sommet avec le Mont Blanc dans le fond
La vue du sommet avec le Mont Blanc dans le fond

La descente se fait en deux rappels, dont un de près de 50 mètres qui ramène directement sur le sentier qui passe au pied de la voie du côté du col Sud.

Le rappel de 50 mètres
Le rappel de 50 mètres

Une fois en bas, nous traversons sous la face E pour rejoindre le col de Bresson et suivre le GR qui ramène au parking. En passant, nous avons une belle vue sur l’arête N que nous venons de gravir. C’est totalement en contre-jour, mais je poste tout de même cette photo car j’aime bien l’effet des rayons du soleil.

La Pierra Menta et son arête N (sur la droite)
La Pierra Menta et son arête N (sur la droite)

Nous retrouvons la voiture et il n’y a plus qu’à faire la route pour rentrer. Je profite pour faire une dernière image du Lac de Roselend et son barrage, avec le Mont Blanc dans le fond.

Lac de Roselend
Lac de Roselend

Les liens pour en savoir plus :

Cet article vous a plu ? Partagez le !

Facebook
Twitter
Google+
Pinterest
LinkedIn
Email

Laisser un commentaire