Bol d’air à Orpierre

Partagez cet article

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on google
Share on email
Le Quiquillon d'Orpierre
Le Quiquillon d’Orpierre

22 mai 2008 : lâcher prise à Orpierre

Cela fait maintenant un peu plus d’un mois que je tourne en rond depuis mon licenciement et, malgré tous mes efforts pour vivre cet situation de manière positive, le moral passe forcément par des « bas ». Je suis donc très contente d’aller passer ce long weekend à Orpierre où le beau temps est annoncé pour les jours à venir.

En plus d’être l’occasion pour moi de reprendre l’escalade cette saison, un séjour à Orpierre est toujours un grand plaisir. Nous sommes venus ici pour la première fois en 1985 ou 1986 (je ne sais plus très bien). A l’époque, seules trois falaises étaient équipées (le Château, Belleric et le Quiquillon) et le topo tenait sur une feuille A4 recto-verso. Aujourd’hui, Orpierre c’est plus de 500 longueurs équipées sur une dizaine de falaises et un site qui attirent des grimpeurs venus de toute l’Europe.

Lors de notre première visite déjà, nous avions logé à l’Hôtel Le Céans. Situé à 5km d’Orpierre, sur la route des Princes d’Orange, cet établissement familiale offre une qualité d’accueil et une cuisine de tradition inchangés depuis plus de 20 ans. Une bonne alternative au camping ou aux divers gîtes situés dans le village.

Bref, pour tous les amoureux de l’escalade, ou ceux qui, tout simplement, cherchent à se mettre au vert dans le cadre d’un paisible petit village médiéval, n’hésitez plus… et venez faire un petit séjour à Orpierre !

Liens
Site d’escalade d’Orpierre
Hôtel Le Céans

Cet article vous a plu ? Partagez le !

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on google
Google+
Share on pinterest
Pinterest
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email

Laisser un commentaire