Doris Leuthard, tueuse de bébés phoques ?

Une fois n’est pas coutume, aujourd’hui je ne vous parlerai pas d’une de mes récentes balades. J’ai tout simplement envie de partager avec vous un petit texte que j’ai lu hier soir et qui m’a bien fait rire…

Il s’agit d’un courrier adressé à la Tribune de Genève par une de ses lectrices et publié dans l’édition du 26.02.2010. Vous pourrez d’ailleurs trouver l’intégralité du texte de la lettre ici. [Edit du 21-04-2016 : la lettre a été supprimée des archives de la TDG]. Pour ceux qui n’ont pas le bonheur d’habiter la Confédération Helvétique et qui ignorent donc les points forts de son actualité, sachez que les Suisses devront se prononcer la semaine prochaine sur l’utilité ou non de nommer des avocats pour la défense des animaux maltraités et une partie de la population s’enflamme à travers les médias depuis quelques semaines pour défendre ou descendre cette initiative populaire. A ce sujet, une lectrice de la Tribune a donc écrit les lignes suivantes:

« Notre présidente de la Confédération, Madame Doris Leuthard, n’aime pas les bêtes. Elle juge inutile d’octroyer un avocat pour les minous, chiens, etc. de chez nous. Rien d’étonnant à cela. Elle a dit dans une assez récente émission TV qu’elle mettait ses peaux de phoque lors de ses promenades dans la neige, alors que personne n’ignore la mise à mort scandaleuse des bébés phoques. »

Là j’avoue avoir été prise d’une grosse crise de fou rire… en pensant qu’il y a des personnes en Suisse, pays de culture montagnarde s’il en est, qui s’imaginent que tous les pratiquants de ski de randonnée sont des tueurs de bébés phoques par procuration. La participants de la prochaine Patrouille des Glaciers s’imaginent ils un instant qu’ils passent pour des serials killers aux yeux d’une partie de la population de notre pays ?

Mais que Lydia et les autres non-montagnards se rassurent… s’il est vrai que les tous premiers randonneurs à ski ont effectivement utilisé des peaux en poil de phoque, voici bien longtemps que celles-ci ont été remplacées par de la fibre synthétique ou du mohair et que seul le nom est resté (même si maintenant il serait plus juste de parler de peluches anti-recul). En tout cas, moi qui pratique ce sport depuis plus de 25 ans, je n’ai jamais utilisé autre chose que du « faux phoque » (tiens c’est marrant à dire ça !) et j’ai ainsi la conscience tranquille en ce qui concerne la préservation des bébés phoques. Les randonneurs du dimanche peuvent donc continuer à s’adonner à leur sport favori, la Suisse ne s’attirera pas les foudres de Brigitte Bardot par leur faute… après les problèmes avec la Libye et les otages, l’Europe et le secret bancaire, la Chine et les ouïgours de Guantanamo, il ne manquerait plus que ça !

En attendant j’en profite pour partager avec vous quelques photos de ski de rando, histoire d’illustrer un peu cet article et je vous souhaite un excellent week-end.

Cet article vous a plu ? Partagez le !

Facebook
Twitter
Google+
Pinterest
LinkedIn
Email

Laisser un commentaire