Festival Arbres et Lumières – 10e Edition

C’est maintenant devenu une tradition de la vie genevoise de fin d’année. Dès le dernier week-end de novembre, des oeuvres d’art lumineuses viennent égayer le pourtour de la rade, pour le plus grand plaisir des habitants de la ville et des alentours. Voici donc une semaine déjà qu’à eu lieu l’inauguration de la dixième édition de cette manifestation.

Il faisait froid pour cette Nuit du Festival (c’est normal, la neige était sur le point de s’abattre sur la ville quelques heures plus tard pour sa première offensive de la saison), et au bout d’une heure j’ai vite abandonné pour aller me mettre au chaud chez moi. Mais auparavant j’avais tout de même réussi à capturer quelques images que je partage ici avec vous, en espérant que j’aurai l’occasion d’aller en faire quelques autres d’ici le 2 janvier prochain.

Comme tout se passe autour de la rade, quoi de plus normal que d’utiliser cette vieille chaloupe, échouée non loin du Restaurant Le Lacustre. Pour l’occasion, elle a été remplie d’une trentaine de globes lumineux aux couleurs de notre Terre. Allez, je vous propose d’embarquer pour faire un premier tour des festivités.

Sur la Place des Bergues, ce sont les arbres qui jouent les belles de nuit avec des serpentins de LED qui parcourent leurs branches. Le projet s’appelle RVB pour « Rad – Velo – Bike » (eh oui, nous habitons un pays plurilingue). La photo ne le montre pas, mais il y a trois vélos installés au milieu de la place sur lesquels les passants peuvent pédaler pour activer la couleur de leur choix. Il s’agit d’une oeuvre d’Alexandre Hurzeler.

Non loin de là, c’est la façade du l’immeuble ROLEX qui se prête au jeu et sur laquelle s’affichent des images d’arbre vénérables. Il s’agit d’un appel pour que ceux-ci, qui ont vu passer plusieurs générations d’humains (il s’agit d’arbres centenaires, voire millénaires)… il s’agit donc d’un appel pour le classement des arbres vénérables au patrimoine mondial de l’UNESCO. Un beau projet de Jérôme Hutin qui a fait un tour du monde de 5 an pour aller photographier ces arbres.

Les oeuvres qui ont le plus de visibilité cette année sont indiscutablement celles du collectif TILT. La première s’appelle Echinodermus et éclaire les arbres de l’île Rousseau de bouquets exotiques.

Et juste en face, sur le Pont de la Machine ainsi que le Quai du Général Guisan, on trouve Ros’ôs, qui ressemble à une forêt lumineuse.

Je me suis même amuser à essayer de capturer les deux oeuvres dans une même images, sous un angle un peu insolite…

Et puis bien sûr il y a le fil rouge de la manifestation qui s’appelle Pac’… mais ça je vous l’ai déjà présentée dans un précédent billet !

Cet article vous a plu ? Partagez le !

Facebook
Twitter
Google+
Pinterest
LinkedIn
Email

2 réflexions au sujet de “Festival Arbres et Lumières – 10e Edition

  1. Bonjour
    merci de parler de ce festival « arbres & lumières ».
    Je suis l’auteur des photos des arbres vénérables.
    Un rêve de 20 ans pour cette projection. Mais vous serait il possible d’actualiser les images de la projection car maintenant elles sont projetées sur toute la façade.
    Je vous propose même d’utiliser celles de mon site
    et de mon blog
    Merci encore
    Arbor’Ethiquement
    Jérôme Hutin

  2. Encore une belle série sur Arbres et Lumières..
    Et ça n’a pas effectivement été facile avec le froid, la neige et de temps à autre avec la bise

Laisser un commentaire