Festival Arbres et Lumières 2009

Il s’en est fallu de peu pour que je n’ai aucune photo de la neuvième édition de cette manifestation qui attire chaque année de nombreux visiteurs et photographes autour de la rade de Genève. Entre mes problèmes de genou début décembre qui ne me permettaient pas de me déplacer, puis une vague de mauvais temps qui nous a gratifié d’une série de soirées pluvieuses et froides aux alentours de Noël, je pensais sincèrement que j’allais devoir renoncer à ma traditionnelle sortie photo…

Et puis, est ce le miracle du dernier jour de l’année ? En ce jeudi 31 décembre tout semblait propice à une telle soirée : une journée ensoleillée, des températures clémentes et peu avant 17h je m’installais avec mon trépied au Jardin Anglais pour immortaliser quelques unes des oeuvres présentées cette année.

Celle qui m’a le plus inspirée et que j’ai trouvé le plus photogénique est sans conteste Splitch-Splatch (Lionel Bessières). Installée autour de la fontaine, ces boules colorées s’animent au gré des mouvements des passants et, pour compléter l’ensemble, les éclairages publics ont été transformés en de grosses sucettes colorées. J’ai également profité de la présence de quelques flaques laissées par la pluie de la veille pour m’amuser avec les reflets.

Un peu plus loin, se trouvent Les Parachutistes (François Mallet et Marie-Laure Rabanell) pendus dans un arbre à proximité du carrefour du Pont du Mont Blanc. On ne sait pas vraiment d’où ils sont tombés, mais leurs toiles dorées sont du plus bel effet si on arrive à les capturer, comme moi, au moment de la blue hour…

Light Rooms (Paul Le Grand) se compose de stèles miroitantes installées entre les arbres qui sont illuminées mais qui renvoient également les différentes lumières de la rade. J’avoue avoir eu un peu de peine à trouver un angle intéressant pour les photographier.

Beaucoup plus amusant pour les photographes, Rorschach (Pitaya Design) se compose de trois immenses miroirs disposés en triangle au milieu des arbres. Un jeu de lumières colorées permet d’obtenir des effets très variés et voici une oeuvre où l’on pourrait rester un bon moment avec son trépied pour faire des photos.

Comme d’habitude, la Square Pierre-Fatio a droit à son oeuvre qui habille le monument central de cette petite place entourée par la circulation. Cette année il s’agit de Lighttube (Marco Hemmerling) qui personnellement m’a fait pensé à une sorte de sirène géante. Mon genou ne me permettant pas de me baisser pour la photographier en contre-plongée et au grand angle, je me suis contentée de cette prise plutôt classique en jouant avec les lumières des voitures passantes.

Et pour finir, voici une vue un peu générale, où reflets et réalité se mêlent pour donner une image colorée et lumineuse, un bon résumé de ce festival artistique annuel. Je n’ai malheureusement pas pu aller voir les autres oeuvres, installées un peu plus loin, car au bout d’une heure, mon genou me rappelait gentiment que je faisais ma première sortie depuis plus de deux mois… et qu’il ne fallait pas abuser des bonnes choses !

 

Cet article vous a plu ? Partagez le !

Facebook
Twitter
Google+
Pinterest
LinkedIn
Email

4 réflexions au sujet de “Festival Arbres et Lumières 2009

  1. Une série vraiment très réussie où j’ai une grosse préférence pour la 2ème que je trouve spécialement réussie.
    Ce festival est vraiment superbe et je suis heureux de voir que tu commences à pouvoir bouger un peu.
    Te connaissant, le temps doit commencer à te sembler un peu long 😉
    Bon week-end à toi
    Bizzz
    Christian

  2. Bonjour,

    Bravo pour vos photos ! Merci de bien vouloir me contacter s’il-vous-plait concernant les possibilités d’utilisation de vos photos. (concepteur du projet Splitch Splacth)

    Merci d’avance !

  3. Bon(jour/soir) Brigitte,
    Je trouve ta série « Splitch-Spatch » entre chien et loup magnifique.. avec un gros plus pour le reflet dans l’eau (la 3ème)…

Laisser un commentaire