La Grande Dalle du Claps

Nous avons profité d’un petit séjour dans la Drôme Provençale pour gravir cette Grande Dalle qui était sur notre Bucket List depuis bien des années. Une escalade ludique sous un soleil de plomb.

Le site classé du Claps et du Saut de la Drôme

Après un petit séjour du côté de Saou, nous décidons de faire la route jusqu’à Luc-en-Diois pour aller voir et gravir la célèbre Grande Dalle du Claps. Ce site est avant tout une curiosité de la nature résultant d’un énorme éboulement survenu vers 1442 au Pic Luc. Des tonnes de rochers se sont détachés du versant sud de la montagne pour venir se briser plus bas, formant un immense amas de blocs connu aujourd’hui sous le nom de Chaos du Claps. Au-dessus, une immense dalle ayant servi de plan incliné pour le glissement des rochers s’élève sur une hauteur d’environ 200 mètres.

La Grande Dalle du Claps
La Grande Dalle du Claps

L’immense amas de rochers a également barré le cours de la Drôme en deux endroits pour former deux lacs qui se sont comblés depuis. Mais la rivière s’est frayé un nouveau passage à travers les blocs (avec l’aide de l’Homme) qu’elle franchit en une série de petits ressauts.

Aujourd’hui le Claps et le Saut de la Drôme est un site classé qui offre à la fois une curiosité de la Nature et des activités de loisirs. On peut en effet y pratiquer l’escalade sur la Grande Dalle où plusieurs voies ont été tracées, ainsi que sur les nombreux blocs du Chaos. Plus récemment, un site d’initiation a été équipé sur la rive gauche et une via ferrata parcourt la falaise de la Montagne de Clamontard, située sur cette même rive. Et pour celles et ceux qui ne seraient pas attirés par les sports de grimpe, les rives de la Drôme offrent également de sympathiques petites plages pour la baignade.

La voie de la Grande Dalle

Plusieurs sentiers permettent de remonter à travers le Chaos de blocs. L’un démarre juste en aval de la buvette et monte derrière un énorme bloc situé au bord de la route. Mais il est un peu préférable de se garer au parking supérieur qui se trouve au-dessus du Saut de la Drôme pour s’économiser quelques minutes et quelques dizaines de mètres de dénivelé. Ce cheminement permet également de gagner le pied de la dalle par la droite, où se situe le départ de la voie.

Celle-ci démarre au centre d’un grande zone de rocher gris foncé, à peu près à l’aplomb de la sortie, 200 mètres plus haut. Deux lignes sont équipées, parallèles et séparées de quelques mètres comme l’explique le topo de Camp to Camp. Nous partons dans celle de droite, équipée en plaquettes. L’escalade est facile, bien qu’il n’y ait pas beaucoup de prises, mais l’inclinaison de la dalle permet de monter en adhérence sur les pieds et les mains.

Premières longueurs
Premières longueurs
Un exercice d'équilibre et d'adhérence
Un exercice d’équilibre et d’adhérence
Longueur de sortie
Longueur de sortie

Les dalle se redresse tout de même au fur et à mesure que l’on monte et la dernière longueur qui permet de gagner l’arête sommitale frôle le 5a. Nous débouchons au sommet de la voie vers 14 heures après un bon crapahut par une chaleur écrasante. Nous optons pour la descente à pied (on peut également faire des rappels dans la voie) puisque le topo mentionne un sentier. En fait il s’agit plutôt d’un cheminement, assez acrobatique et plutôt raide qui suit plus ou moins l’arête SO du Pic Luc.

Une heure plus tard, nous nous affalons sur les chaises du Snack du Claps où nous commandons des bières et des glaces histoire de se réhydrater et reprendre un peu de forces.

La buvette au pied du Chaos et de la Grande Dalle
La buvette au pied du Chaos et de la Grande Dalle
Une bière bien méritée
Une bière bien méritée

 


Où se trouve le site classé du Claps ?


Les liens pour en savoir plus :


Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest

Share This