Jallouvre : voie des Criquets et arête des Bouquetins

Après un été particulièrement humide qui nous a privé de belles sorties en montagne, voilà que les week-ends d’automne s’enchaînent sous le signe du beau temps et des températures clémentes. Il faut donc en profiter…

Mes bras ont bien récupérés depuis la sortie précédente au Mont Chetif, mais je souhaite tout de même faire quelque chose d’un peu plus cool. On opte donc pour une journée d’escalade plaisir avec la voie des Criquets (connue également sous le nom de voie des Cristaux) au Jallouvre. Une sympathique sortie, mi-escalade, mi-balade où petits passages de grimpe alternent avec des terrasses herbeuses et, cerise sur le gâteau, la marche d’approche depuis le parking ne dépasse pas les 10 minutes !  🙂

Cela n’est pas une surprise, quand on arrive au départ de la voie, il y a beaucoup de monde, notamment une collective de 2 ou 3 cordées (ce n’est pas très clair) avec enfants et ados. Mais contrairement à la semaine dernière où nous avions dû patienter, le terrain et la faible difficulté de la voie permettent de grimper un peu partout. Nous traçons donc une ligne plus ou moins parallèle à la voie « officielle » et faisons des relais en profitant des nombreuses lunules du calcaire. On progresse rapidement et, au bout de trois longueurs, les nombreuses cordées du départ ne sont plus qu’un mauvais souvenir.

La voie des Criquets, un mélange de rocher et d'herbe
La voie des Criquets, un mélange de rocher et d’herbe
La partie supérieure de la voie des Criquets
La partie supérieure de la voie des Criquets

Nous grimpons tranquillement dans ce terrain facile. Il fait un peu moins beau que prévu et le soleil joue à cache-cache avec les nuages, mais la température reste très agréable. Après un intermède herbeux, on retrouve un superbe calcaire adhérent à souhait pour quelques belles longueurs un peu plus raides mais dont la difficulté ne dépasse pas le niveau 4. Une escalade toute en équilibre comme je l’aime, jamais difficile mais avec quelques jolis pas. Deux heures après être partis, nous voici rejoignons la voie de descente de la via ferrata qui marque la fin de la voie des Criquets/Cristaux.

Les belles dalles de la voie des Criquets
Les belles dalles de la voie des Criquets
La sortie de la voie des Criquets
La sortie de la voie des Criquets

Nous nous engageons alors sur la deuxième partie de la montée : l’arête des Bouquetins. Ce n’était pas prévu au départ, mais la journée est belle, nous sommes en forme et on décide de continuer. A ce moment là, j’avoue que je ne sais pas trop dans qui je m’engage (comme d’habitude je n’ai pas lu le topo !) et ce n’est qu’un peu plus haut que je comprends que la sortie passe obligatoirement par le sommet du Jallouvre, soit 400 mètres de dénivelé en plus des 400 déjà parcourus.

Ici encore, pas de grosses difficultés, mais un magnifique parcours d’arêtes, très aérien… et très long ! Il nous faut encore deux bonnes heures supplémentaires avant de rejoindre enfin le sommet du Jallouvre. Malheureusement le nuages ont envahi le ciel et nous ne profiterons pas de la vue sur le massif du Mont Blanc.

Arche naturelle le long de l'arête des Bouquetins
Arche naturelle le long de l’arête des Bouquetins
Partie finale de l'arête des Bouquetins avec le sommet du Jallo
Partie finale de l’arête des Bouquetins avec le sommet du Jallo
Partie finale de l'arête des Bouquetins
Partie finale de l’arête des Bouquetins

Juste le temps de troquer les chaussons d’escalade pour les baskets, de boire un peu, et nous nous engageons sur le chemin de la descente. Il s’agit de la voie normale du Jallouvre, régulièrement parcouru par des dizaines de randonneurs, mais toujours aussi malaisée. Après des gradins herbeux assez raides où la chute est interdite, nous traversons sous le sommet (passage de la cravate) pour gagner le col du rasoir qui porte bien son nom. De là, on s’engage dans la descente d’un immense pierrier, vraiment pénible et casse-pattes qui permet de gagner le fond de la combe où l’on retrouve enfin un véritable sentier qui ramène au parking et/ou au col de la Colombière.

Le col du Rasoir
Le col du Rasoir
Le pierrier sous le col du Rasoir
Le pierrier sous le col du Rasoir
L'arête de Bouquetins au Jallouvre
L’arête de Bouquetins au Jallouvre
Le Jallouvre et l'arête des Bouquetins vu depuis le col de la C
Le Jallouvre et l’arête des Bouquetins vu depuis le col de la C

Cet article vous a plu ? Partagez le !

Facebook
Twitter
Google+
Pinterest
LinkedIn
Email

Laisser un commentaire