Le défilé du Bicentenaire

Ce week-end, Genève s’est mise sur son 31, et je ne dis pas ça parce que nous sommes le dernier jour du joli mois de mai. Non, ce week-end c’est le bicentenaire de l’entrée de Genève au sein de la Confédération Suisse. Ah bon ? Parce que Genève n’a pas toujours été suisse ? Et bien non, pas du tout. !

Petit flash back pour celles et ceux qui ignorent tout de l’histoire de notre belle ville. En 1798, en pleine période napoléonienne, Genève est rattachée à la France et devient la préfecture du département du Léman. Cette situation dure pendant 15 ans, jusqu’aux premières débâcles de la Grande Armée. Le 30 décembre 1813, après des campagnes de Russie et d’Allemagne désastreuses, les troupes françaises évacuent le territoire genevois.

Dès le lendemain, la Restauration de la République de Genève est proclamée. C’est pour cette raison que le 31 décembre est un jour férié officiel dans le Canton de Genève. Ca s’appelle la Restauration (et non, ça n’a strictement rien à voir avec le réveillon de fin d’année !)

Et comme Genève ne souhaitait pas rester toute seule dans son coin, elle demande son adhésion au sein de la Confédération Suisse. Du coup, le 1er juin 1814, c’est un contingent de Confédérés, plus précisément des Fribourgeois et des Soleurois qui débarquent au Port Noir pour entamer les négociations. Celles-ci dureront encore plusieurs mois et c’est finalement le 19 mai 1815 que Genève sera officiellement proclamée 22e canton de la Confédération Suisse.

Voilà donc la raison pour laquelle c’est un grand week-end de fête à Genève.

Pour marquer le coup, aujourd’hui il y avait un défilé entre le parc des Bastions et le Port Noir. Et comme je suis curieuse et qu’en plus il faisait beau, j’ai décidé d’aller voir ça.  Moi ce que j’aime en Suisse, c’est que même pour les trucs officiels, on sait rester simple et bon enfant. Le long du parcours, pas de barrières ou de service d’ordre. Pas de bousculades non plus et chacun semble trouver naturellement une petite place de part et d’autre des rues. En tête de cortège se présentent quelques policiers… en rollers ! Leur rôle est de s’assurer que le passage est libre et ils demandent gentiment à tout le monde de rester sur le trottoir.  🙂

Et puis le défilé commence. En fait c’est une sorte de grand mélange de tout ce qui a fait et fait encore la Genève d’aujourd’hui. On va donc voir passer :

  • La Compagnie des Vieux Grenadiers : une grande habituée des manifestations patriotiques à Genève où à l’étranger
  • Les représentants des 45 communes genevoises : avec en tête, Sandrine Salerno, dont c’était le dernier jour en tant que maire de la Ville de Genève. Une bien belle façon de terminer son mandat avant de passer le flambeau à Sami Kannan dès demain matin.
  • La Compagnie de 1602 : on a plutôt l’habitude de les voir pour l’Escalade, mais là ça faisait plaisir de les voir sous un soleil estival. J’espère qu’ils n’ont pas trop souffert de la chaleur avec les costumes qu’ils portent habituellement en plein mois de décembre !
  • Les nombreuses fanfares du cantons (il y en avait trop pour que je me souvienne de tous les noms !)
  • Divers groupes folkloriques en costumes traditionnels
  • Pleins de véhicules, de toutes les époques : des vieux camions de pompiers à la voiture électrique du TCS, en passant par des tracteurs et un Cadillac
  • Le Cercle féminin des Nations Unies : des femmes du monde entier, en costume de leur pays, pour symboliser la Genève internationale
  • Un clin d’oeil au Mundial 2014 : à moins de deux semaines du coup d’envoi, il fallait marquer le coup avec un groupe de tambours brésiliens et une danseuse de samba
  • Encore quelques fanfares diverses pour symboliser le monde d’aujourd’hui
  • Et enfin un aimant géant (rien que ça !) pour marquer les 60 ans du CERN et se tourner vers l’avenir

Bref, un défilé à l’image de Genève, un véritable patchwork culturel, artistique, social et scientifique dont voici une sélection de quelques photos.


Pour en savoir plus :


La Compagnie des Vieux-Grenadiers
La Compagnie des Vieux-Grenadiers
La Compagnie des Vieux-Grenadiers
La Compagnie des Vieux-Grenadiers
Sandrine Salerno ouvre le cortège des communes genevoises
Sandrine Salerno ouvre le cortège des communes genevoises
Thônex est bien représentée
Thônex est bien représentée
Cortège des communes genevoises
Cortège des communes genevoises
La Compagnie 1602
La Compagnie 1602
La Compagnie 1602
La Compagnie 1602
La Compagnie 1602
La Compagnie 1602
La Compagnie 1602
La Compagnie 1602
Une des nombreuses fanfares
Une des nombreuses fanfares
Danses folkloriques
Danses folkloriques
Danses folkloriques
Danses folkloriques
Une petite pause
Une petite pause
Concentration
Concentration
Ancien camion des sapeurs pompiers
Ancien camion des sapeurs pompiers
Cadillac
Cadillac
Voiture électrique
Voiture électrique
Moto et sidecar de la gendarmerie
Moto et sidecar de la gendarmerie
Coccinelle de la Police
Coccinelle de la Police
Les Cadets de Genève
Les Cadets de Genève
Les Cadets de Genève
Les Cadets de Genève
Tambour
Tambour
Ondine Genevoise
Ondine Genevoise
Cercle féminin des Nations Unies
Cercle féminin des Nations Unies
Cercle féminin des Nations Unies
Cercle féminin des Nations Unies
Cercle féminin des Nations Unies
Cercle féminin des Nations Unies
Samba et tambours pour le Mundial
Samba et tambours pour le Mundial
Footballeur !
Footballeur !
Tambours brésiliens
Tambours brésiliens
Ripailles à Sons
Ripailles à Sons
L'aimant du CERN
L’aimant du CERN
Le responsable du nettoyage : l'homme le plus important du cortège
Le responsable du nettoyage : l’homme le plus important du cortège

 

 

Laisser un commentaire