La traversée de l'Obere Ochsenscharte | Les balades de Bibi

La traversée de l’Obere Ochsenscharte

Si vous vous lancez dans la lecture de ce billet malgré son titre un peu barbare, alors bravo ! En fait, c’était un juste un petit test pour voir le niveau d’assiduité de mes lecteurs (et aussi pour alimenter les moteurs de recherche :))

Au fur à et mesure que notre semaine de raid s’écoule, le temps s’améliore. Ce matin, même s’il est encore un peu timide, le soleil fait son apparition dès son lever.

L'itinéraire du jour
L'itinéraire du jour
Traversée de l'Obere Ochsenscharte de Jamtal Hütte à Wiesbadener Hütte
Traversée de l'Obere Ochsenscharte de Jamtal Hütte à Wiesbadener Hütte

Le programme de la journée consiste à remonter le haut du Jamtal jusqu’au glacier éponyme (Jamtalferner) puis à gagner l’Obere Ochsenscharte (littéralement « le col supérieur des boeufs). Comme hier, plusieurs groupes se préparent à partir sur cet itinéraire bien que certains reviendront dormir ici ce soir (beaucoup de personnes viennent en effet à Jamtal Hütte pour faire des sorties à la journée, plutôt que d’effectuer la traversée du massif comme nous).

Petite pause
Petite pause
En file indienne sous les séracs
En file indienne sous les séracs

L’étape, comme toutes les précédentes, est plutôt tranquille et il suffit de suivre la trace laissée par ceux qui nous ont précédés. Au fur et à mesure que nous montons, la quantité de neige est de plus en plus importante et, juste avant d’arriver au col, nous progressons dans une trace de près de 50cm de profondeur.

La trace... une vraie tranchée !
La trace... une vraie tranchée !
Pierre va faire son petit sommet
Pierre va faire son petit sommet

Au col, rien à voir avec la caillante de la veille et ça serait même plutôt le contraire. Le soleil continue à jouer avec les nuages, mais néanmoins on sent la chaleur qui s’installe insidieusement. Dans ces conditions, la neige fraîche a vite fait de se transformer en une croûte inskiable. Jean-Pierre prend donc la décision de descendre pendant que la neige est encore bonne, plutôt que de monter en direction du sommet du Dreiländerspitze comme certains groupes sont en train de le faire.

Godille à gogo
Godille à gogo
Jean-François se fait plaisir
Jean-François se fait plaisir
Halo solaire
Halo solaire

Le choix est bon puisque nous profitons d’une bonne poudreuse ou l’on s’en donne à coeur joie. On arrive ainsi suffisamment tôt à Wiesbadener Hütte pour profiter d’un bon repas et d’un après-midi de farniente. Au refuge, nous sommes chaleureusement accueillis par Lucia et Andrea, deux jeunes slovaques qui sont là pour la saison. Le moins qu’on puisse dire c’est qu’elles se donnent beaucoup de peine pour mettre de l’ambiance parmi les visiteurs… et ça nous change de Jamtal Hütte où nous étions la veille.

Arrivée à Wiesbadener Hütte
Arrivée à Wiesbadener Hütte
Après l'effort, le réconfort !
Après l'effort, le réconfort !

Quand au refuge, même s’il est un peu plus spartiate que les précédents, il offre néanmoins tout le confort habituel des hébergements de montagne autrichiens : chambres doubles, douches, eau chaude. C’est terrible comme on s’habitue vite… La seule chose que je regrette est que le chauffage n’est mis en route qu’en fin d’après-midi, rendant la sieste de l’après-midi dans les chambres un peu frisquette !

Lucia et Andrea, les sympathiques gardiennes
Lucia et Andrea, les sympathiques gardiennes
La petite chapelle
La petite chapelle

Juste derrière le refuge, se trouve une petite chapelle, équipée d’une grosse cloche que l’on peut faire sonner. Par contre la porte est malheureusement fermée et on ne peut donc pas visiter l’intérieur.

Wiesbadener Hütte et le Piz Buin en arrière plan
Wiesbadener Hütte et le Piz Buin en arrière plan

En fin de journée, le temps se couvre et il se met même à neiger dans la soirée. Nous espérons que cela passera dans la nuit car demain, l’ascension du Piz Buin est au programme et on aimerait bien avoir de bonnes conditions pour aller au sommet…

 

Cet article vous a plu ? Partagez le !

Facebook
Twitter
Google+
Pinterest
LinkedIn
Email

Laisser un commentaire