Trésors du Périgord et du Lot (1ère partie)

Petit retour en arrière sur mes vacances du mois de septembre. J’ai déjà présenté la falaise du Céou dans un billet précédent, mais pour les moins sportifs d’entre vous, voici quelques autres (bonnes) raisons d’aller passer quelques jours dans cette belle région du Périgord Noir ainsi que dans le Lot voisin.

La Roche Gageac
Faisant partie des Plus Beaux Villages de France, la Roche Gageac se niche entre la Dordogne au sud et de hautes falaises au nord. Le lieu fut occupé dès la préhistoire, mais la plus grande partie du village actuel date de la Guerre de Cent Ans pendant laquelle il fut transformé en place forte, imprenable et très peuplée.

Hormis les ruelles anciennes dans lesquelles il fait bon se balader, le village offre un jardin exotique qui se visite librement et gratuitement. J’y ai photographié cette fleur surprenante dont j’ignore le nom… si quelqu’un peut m’en dire plus à son sujet, je serais très intéressée:

Pour ceux qui ont le temps, il est possible d’embarquer sur une de nombreuses gabarres (bateaux traditionnels qui étaient utilisés pour le transport des marchandises) qui proposent divers circuits sur les boucles de la Dordogne.

Beynac et Cazenac
Egalement un des Plus Beaux Villages de France et situé non loin du précédent. Beynac se distingue par le château perché au sommet des falaises qui dominent le village. Cazenac, situé à 5km, fut rattaché à Beynac en 1827, d’où le nom officiel de la commune.

Ici aussi, il est bon de prendre le temps de flâner dans les ruelles qui montent jusqu’au château. Il est possible de visiter celui-ci, mais ne l’ayant pas fait, je ne peux vous en dire plus à ce sujet. Par contre, je vous recommande fortement d’aller prendre un verre de cidre et de déguster une crêpe au petit snack qui se trouve dans la montée et qui possède une jolie terrasse qui domine la vallée. Pour revenir au parking, on peut varier l’itinéraire en empruntant le sentier ombragé qui descend de l’autre côté du château.

Les Jardins de Marqueyssac
Situé à mi-chemin entre les deux villages précédents, les Jardins de Marqueyssac occupent un piton rocheux qui domine la vallée de la Dordogne. Ce site remarquable offre plus de 6 km de promenades ombragées au long desquels on profite d’une magnifique vue sur la vallée et ses châteaux. Malheureusement il faisait gris le jour où j’y étais et les photos ne font donc pas vraiment honneur au lieu.

A l’entrée du site, on peut admirer les 150 000 buis centenaires qui sont taillés à la main et qui servent de fil conducteur tout au long de la visite.

A l’autre bout du domaine, des têtes mystérieuses, sont posées à même le sol au milieu de la forêt.

Le Château de Castelnaud
En franchissant la Dordogne, on peut terminer cette série de visites par le Château de Castelnaud qui abrite un musée consacré à l’art de la guerre au Moyen Age. La visite se fait librement en suivant un parcours fléché qui vous mène à travers les diverses salles. Des petits films et animations tournent en boucle pour donner plus de détails sur des thèmes tels que la construction du château, mais aussi sur les armes, leur fabrication et leur maniement. Pour les moins courageux et les moins valides une variante permet d’éviter les nombreux escaliers et passages étroits. Le tout est très bien fait et j’y ai appris plein de choses. De plus, on profite, encore une fois, d’une très belle vue sur la Dordogne et les alentours. Une visite que je recommande donc à tous ceux qui passent dans le coin, d’autant plus qu’il est possible d’acheter un billet jumelé pour Castelnaud et les Jardins de Marqueyssac.

Voilà pour cette première partie présentant les sites du Périgord Noir. Je reviendrai dans un autre billet pour la suite…

Les liens pour en savoir plus:

Les autres billets de cette série:

Cet article vous a plu ? Partagez le !

Facebook
Twitter
Google+
Pinterest
LinkedIn
Email

1 réflexion au sujet de “Trésors du Périgord et du Lot (1ère partie)

Laisser un commentaire