Vacances dans le Périgord et en Auvergne

Les fidèles lecteurs de ce blog (pour autant qu’il y en ait) l’auront remarqué, j’avais disparu pendant une petite semaine. Rassurez-vous, me voici de retour après être partie prendre l’air du côté du Périgord pendant 3 jours et de l’Auvergne ensuite. Deux régions que je ne connaissais pas du tout et que maintenant je connais un tout petit peu plus… mais à peine tant il y a de choses à découvrir !

Au programme, de l’escalade bien sûr, mais également quelques visites de châteaux et de grottes sans oublier la partie découverte des spécialités gastronomiques, une activité qui a toute son importance dans ces régions de France. Je vous en raconterai un peu plus dans mes prochains billets en tâchant de partager avec vous quelques moments marquants de cette semaine ainsi que certaines bonnes (et aussi moins bonnes) adresses… mais pour le moment je suis encore en train de trier les images qui serviront à illustrer ce blog, alors je vous demande un peu de patience.

J’aurai aussi un peu moins de temps à consacrer à ce blog puisque la recherche d’un nouvel emploi devient dès aujourd’hui mon activité prioritaire (eh oui, fini les vacances…), mais je devrais tout de même arriver à vous pondre un ou deux petits messages par semaine. Et pour vous faire patienter, voici une belle légende sur l’origine de la vache de Salers:

Vache de Salers
Vache de Salers

Il y a quelques millions d’années, Dieu était assis sur un nuage et contemplait les volcans d’Auvergne. Ceux-ci, encore actifs, crachaient feu et flammes et des boules de laves rougeoyantes dévalaient les pentes de ces montagnes. Dieu se dit que cela était beau, mais il devint triste en pensant que toutes ces belles couleurs allaient bientôt disparaître lorsque les volcans s’éteindraient. Alors il prit la décision que cette région serait entièrement recouverte d’une herbe grasse bien verte et que les boules rouges deviendraient de jolies vaches rousses qui peupleraient ces pentes. Ainsi naquit la vache de Salers…

Les autres billets de cette série:

2 réflexions au sujet de “Vacances dans le Périgord et en Auvergne

  1. Hello Brigitte,

    Bien vu la légende des vaches rousses.

    Vu que TE est de plus en plus lent et difficile d’accès, je me suis dirigé vers ton blog afin de pendre de tes nouvelles.

    Je te félicite en passant pour ce site qui prend une certaine ampleur et qui est très bien mis en page.

    A la prochaine…

    Dominique

  2. Merci Dominique,
    Contente de savoir que j’ai quelques fidèles lecteurs… Les problèmes de serveurs m’ont tenue un peu à l’écart de TE ces dernières semaines, mais j’espère que tout va se résoudre prochainement, comme annoncé sur le forum ce matin.
    A bientôt.
    Bibi

Laisser un commentaire